Blog

Les troubles de l’axe cerveau – ventre, par ColonPerfect

Si les causes du syndrome du côlon irritable (SCI) sont encore assez mal connues, le facteur psychologique est de plus en plus mis en avant. Outre les contractions anormales de l’intestin, les variations hormonales ou encore les suites d’infection, l’axe cerveau – microbiote joue en effet un rôle déterminant pour les personnes atteintes de SCI ou colopathie fonctionnelle. Cela représente  environ une personne sur cinq dans les pays industrialisés. Découvrons en détail les conséquences de ce lien…

Troubles digestifs et troubles psychologiques

Environ 10 à 20% de la population française est désormais touchée par le syndrome du côlon irritable… Cette pathologie présente des effets très lourds, de nature chronique : alternance de diarrhée et de constipation, ballonnements, gaz, douleurs abdominales… Outre ces symptômes, les personnes atteintes souffrent également souvent d’anxiété et/ou de dépression.

En effet, selon une étude menée par les chercheurs de l’Université de Newcastle publiée dans Wiley, il existe de façon formelle un lien entre le cerveau et l’intestin, notamment chez les personnes atteintes du SCI.  Pour cette étude, 1 900 participants ont répondu à un questionnaire sur leur niveau d’anxiété, de dépression, ainsi que sur l’apparition éventuelle de troubles intestinaux. Résultat ? De 31 à 54 % des personnes reconnues comme anxieuses ont développé le SCI. Toutefois, il faut noter que pour 1/3 d’entre eux, le trouble anxieux a précédé le trouble intestinal, alors que pour les 2/3 restants, le trouble intestinal est intervenu avant… Une autre étude, australienne, a également démontré ce lien, pour les personnes atteintes cette fois de la maladie de Crohn. Si cette maladie a un impact sur les voies digestives, il apparait qu’elle intervient également sur le cerveau avec l’apparition de dépression, de troubles de la mémoire et de la concentration.

Des astuces pour retrouver un bien-être au quotidien

Déjà perturbés par des symptômes handicapants au quotidien, les personnes atteintes de SCI ne reçoivent pas forcément de soutien de la part de leur entourage, ce dernier ne réalisant pas l’ampleur de l’impact sur la qualité de vie, d’où un sentiment de dépression malheureusement très courant. De plus, lors de stress ou de crises d’angoisse, le système digestif est impacté de plein fouet. Il convient alors d’appliquer quelques règles d’hygiène afin de limiter les effets.

Tout d’abord, pensez à surveiller et à adapter votre alimentation en privilégiant des produits frais, de saison. Evitez tout ce qui est gras et épicé. Les fibres sont vos alliés et il peut être également hautement bénéfique pour votre corps de miser sur des compléments alimentaires comme ceux proposés spécifiquement par ColonPerfect, bio-assimilables et réalisés à partir de produits naturels reconnus pour leurs effets salvateurs. Il est par ailleurs nécessaire de bien s’hydrater mais aussi de pratiquer une activité physique régulière et avoir un bon cycle de sommeil, tout cela dans le but de retrouver un équilibre naturel.

Laisser une réponse

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.