Blog

Diverticules sur le côlon : causes et symptômes

Le côlon, partie du gros intestin située entre le cæcum et le rectum, peut subir une inflammation sur des zones affaiblies de sa paroi qui se présente sous la forme de petites poches rondes sur la muqueuse intestinale. On parle alors de diverticulite du côlon. Le fait d’avoir des diverticules est appelée la diverticulose. Les personnes les plus touchées par ce mal sont, en général, les adultes âgés de plus de 40 ans. En effet, plus l’on vieillit, plus on constate une régression de la capacité de l’intestin à « se réparer » et une insuffisance de tonicité de l’intestin. Coup de projecteur sur ce mal du côlon, ses symptômes, ainsi que les différentes solutions pour en venir à bout.

Les causes et symptômes

Deux principaux facteurs peuvent favoriser l’apparition de diverticules sur les parois du côlon : le relâchement de la paroi de l’intestin dû à l’âge et une alimentation très pauvre en fibre. Elle peut également être causée par une constipation chronique. La diverticulite du côlon se manifeste par de fortes douleurs abdominales, brutales et bruyantes au niveau du côté gauche du bas ventre, et provoque parfois des crampes de l’abdomen, la diarrhée ou la constipation, du sang dans les selles, des nausées passagères et parfois des vomissements. Tout ceci peut favoriser l’apparition de petites fièvres. Si cette inflammation n’est pas rapidement traitée, elle peut entraîner d’autres complications. C’est pourquoi il faut agir vite et consulter son médecin le plus tôt possible.

Les traitements disponibles

En cas d’urgence, vous pouvez dans un premier temps prendre des calmants à la pharmacie pour soulager les douleurs. Vous devez consulter obligatoirement un médecin pour un traitement médical. Lorsque la diverticulose s’est assez développée, une intervention chirurgicale s’avère nécessaire si après les examens (échographie, scanner, examen sanguin …), le médecin diagnostique une péritonite. En cas d’aggravation, elle peut entraîner des malaises au niveau des poumons ou des reins.

Quelques gestes très simples peuvent vous aider à éviter ces complications. D’abord l’alimentation ! Il est conseillé de bien se nourrir en assurant à l’organisme une suffisance en fibres (elles aident à éliminer les toxines au niveau du gros intestin). Evitez d’avaler les pépins pendant la consommation des agrumes. Il faut également consommer des légumes crus ou peu cuits et des légumineuses (lentilles, pois chiches, haricots blancs), des céréales (flocons d’avoine, du riz brun…) et du pain complet. Attention toutefois à la consommation immodérée des céréales qui peut entraîner des ballonnements. Des compléments alimentaires dédiés à restaurer le bon fonctionnement du côlon (comme ColonPerfect) sont également préconisés. Enfin, buvez assez d’eau pour mieux vous hydrater, sachant que l’eau est le meilleur remède contre la constipation.

Laisser une réponse

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.