Blog

Le côlon paresseux par ColonPerfect

On parle de transit intestinal paresseux lorsque la fonction digestive est moins ou peu efficace. Il peut se manifester par une digestion trop lente, des maux de ventre et des malaises après les repas. C’est une maladie qui touche beaucoup de personnes, plus particulièrement les femmes qui en souffrent au moins de façon sporadique. Il s’agit généralement du résultat d’une lacune de fibres, donc pour la prévention, un régime à base de fibres comme l’inuline, couplé à des séances régulières d’exercices physiques et une hydratation, est recommandé. ColonPerfect fait le point sur cette maladie qui touche de plus en plus d’individus.

Les principales causes du côlon paresseux

Plusieurs disfonctionnements peuvent être à la source du transit intestinal paresseux. Toutefois, le phénomène est très présent chez les femmes quel que soit leur âge. Chez elles, certaines hormones comme la progestérone réduisent la fonction des muscles intestinaux. Cette situation est due à la diminution du péristaltisme dans le côlon qui favorise le bon avancement des selles, lesquelles sont ainsi bloquées et déshydratées. Trois principales causes peuvent ralentir le transit intestinal à savoir : les habitudes (mauvaise hydratation, stress, manque de sport, etc.), les caractéristiques physiologiques qui peuvent aussi influencer le côlon (l’âge, état de grossesse, la longueur des intestins, etc.) et enfin les agents extérieurs (certains médicaments et aliments).

Les symptômes du côlon malade

Ils sont nombreux, autant qu’ils peuvent s’avérer très inconfortables au quotidien pour celui ou celle qui en souffre. De la constipation (rythme lent d’aller à la selle ou des difficultés d’évacuer les fèces) aux maux de ventre en passant par le ballonnement du ventre, les maux de tête récurrents voire l’apparition de boutons sur le visage, mieux vaut se donner les chances d’être épargné par la maladie.

Comment prévenir le côlon paresseux ? Quelques conseils

Il existe beaucoup de prescriptions pour soigner le côlon paresseux, toutefois comme le disent toujours les professionnels de la santé, mieux vaut prévenir que guérir. Pour une prévention efficace, il est recommandé de faire régulièrement de l’exercice physique (pour détendre les muscles intestinaux), d’augmenter sa ration quotidienne en fibres (afin de stimuler le péristaltisme), de boire quotidiennement 1,5 à 2 L d’eau ou encore de consommer en quantité les fruits et les légumes (très bons assistants à la digestion).

Laisser une réponse

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.